Vous êtes bénéficiaire

Zoom projets

les projets financés par l'Europe

Barrage Gaschet

Etude et travaux de boisement de protection du Barrage de Gaschet

Lire la suite :

Caraïbes fumés

Transformation des produits de la pêche et de l’aquaculture

Lire la suite :

Centre Technique Canne et Sucre

Modernisation du centre de transfert : remplacement de l'échantillonneur

Lire la suite :

Formation Salarié FAFSEA

Concours "Jeunes Talents Antillais - Pilote de ligne"

Favoriser l’égalité des chances d’accès à une filière d’excellence pour les jeunes issus des DOM

Lire la suite :

Construction d'un groupe scolaire

Mise aux normes parasismiques du groupe scolaire de Convenance

Description du projet

Chiffres clés
Coût total : 2 437 239 €
FEDER : 1 218 620 €

Début de projet : Janvier 2006
Durée : 12 mois

15 classes élémentaires et 9 classes de maternelles sécurisées

La Guadeloupe est un des départements français les plus exposés au risque sismique puisqu'il n'est situé qu'à 250 km du "front de subduction", c'est-à-dire le point de contact entre les plaques tectoniques "Caraïbe" et les deux autres plaques "Atlantique Nord" et "Atlantique Sud". A Baie-Mahault, au milieu de l'isthme guadeloupéen, la commune a pu sécuriser 24 classes d'écoliers grâce au soutien financier du Fonds européen de développement régional (FEDER).

Une opération de sécurisation à tiroir

Groupe scolaire de Convenance - Baie-MahautLa commune de Baie-Mahault s'est lancée dans une politique de mise aux normes parasismiques des écoles de la ville en s'engageant sur deux axes de travail : désengorger en urgence les bâtiments prioritaires pour mettre en sécurité le maximum d'enfants et établir les programmes de construction prioritaires. Dans ce cadre, la construction du groupe scolaire de Convenance permet de réaliser une opération à tiroir puisqu'elle dote la ville d'un établissement supplémentaire accueillant à titre provisoire les élèves dont les établissements doivent être d'urgence remis aux normes. La localisation de ce groupe scolaire permet de gérer à la fois les écoles de Calvaire et du Bourg, identifiées comme prioritaires dans l'inventaire sismique de l'Association des Maires de Guadeloupe.

Des choix architecturaux visant à réduire les consommations d’énergie

Témoignage
"Cet accompagnement du Fonds européen de développement régional (FEDER) est un signal de l'engagement de l'Europe aux côtés des villes de Guadeloupe dans l'immense chantier de reconstruction ou confortement parasismique du parc des écoles primaires, obtenu fin 2009 après une grave crise sociale en Guadeloupe. Il a été une 'bouffée d'oxygène' pour le budget communal et a permis de maintenir la commande publique et donc l'emploi dans le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) fortement ébranlé."  Ary Chalus, Maire de Baie-Mahault

Outre la stricte mise aux normes parasismiques opérée avec l'aide du FEDER (structure en béton armé, composée en majeure partie par des voiles), le bâtiment a été construit en bénéficiant des principes constructifs suivants : les fondations ont fait l’objet d’un traitement anti-termite, les façades utilisent des matériaux variés où le bois est majoritaire notamment sur les façades soumises à l’ensoleillement, la conception fait une large place à la couleur, les parois et les toitures sont systématiquement isolées, l’orientation et la morphologie des bâtiments permet une ventilation naturelle traversante et la sortie de l’air chaud par les ouvertures hautes, les appareils d’éclairage de basse consommation et les détecteurs de présence pour certains locaux ont été privilégiés, des brasseurs d’air ont été installés à la place des climatisations traditionnelles, la production d’eau chaude sanitaire est réalisée à partir de chauffe-eau solaires pour les deux cuisines et 5 000 m2, des panneaux photovoltaïques ont été installés sur les toitures des bâtiments communaux. L’énergie produite sera revendue à EDF avec un bénéfice pour la municipalité qui s’élèvera à 363 630 € sur une durée totale de 20 ans.
Une opération gagnante à tout point de vue pour la commune : sécurité, éducation, énergie renouvelable et développement économique.